VIREBELLE
Collège
LA CIOTAT
 

Visite Mémorial du Camp des Milles lundi 10 avril

mardi 17 avril 2018, par La documentaliste


Mardi 10 avril, les élèves de nos cinq classes de troisième ont visité le Mémorial du Camp des Milles situé à quelques kilomètres d’Aix-en-Provence.
Dès le début de la seconde guerre mondiale, en 1939, sur l’emplacement d’une usine de tuilerie désaffectée, les autorités françaises prennent la décision d’ouvrir un camp d’internement destiné à des étrangers et des résistants de 38 nationalités différentes. Il devient à partir de 1942 un camp de déportation pour 2000 hommes, femmes et enfants juifs vers Auschwitz via les camps de Drancy et de Rivesaltes. Le camp des Milles a donc été un rouage de la politique de concentration puis d’extermination du régime nazi.
Depuis 2012, le Mémorial du Camp des Milles est ouvert au public, il accueille chaque jour entre 300 et 400 scolaires. Il a une vocation pédagogique et didactique. « Il cherche à fournir une analyse scientifique du passé pour permettre aux hommes et femmes de vivre libres »
A travers des expositions et des ateliers pédagogiques, le public est amené à s’interroger sur le « chemin qui conduit l’homme vers le pire et sur les moyens possibles d’ y résister ." On peut trouver sur le site du Mémorial, sous forme numérique 40 pages extraites « du petit manuel de survie démocratique pour résister à l’engrenage des extrémismes des racismes et de l’antisémitisme. »
Toutes les classes de 3° , d’une manière séparée ont participé le matin pendant une heure à un atelier intitulé : « complice ou résistant ? 
Pour « aider les élèves à devenir des citoyens éclairés et responsables, pour les faire réfléchir au processus de soumission aveugle à l’autorité » l’expérience de l’américain Stanley Milgram a été décryptée et analysée. Vous pouvez retrouver sur le net des vidéos analysant ces expériences pendant les années 60 mais également le film I comme Icare avec Yves Montand. 
Sur le site https://www.apologos.org/education-aux-m%C3%A9dias/cours/l-exp%C3%A9rience-milgram/ vous pouvez avoir accès non seulement à la vidéo intitulée obédience mais aussi à un proposition d’une séquence pédagogique.
l’après-midi, pendant deux heures, la visite du camp s’est articulée en trois parties. Elle a commencé par un volet historique, suivi d’un volet mémoriel puis pour finir d’un volet réfléxif .
On peut retrouver sur le site du Mémorial Camp des Milles le détail de chaque parcours à l’adresse suivante :
http://www.campdesmilles.org/
le site est à la fois très bien construit mais aussi très riche. On peut y trouver des photos correspondant aux trois volets de l’exposition, des vidéos en particulier celle que les élèves ont vu en fin du parcours réflexif intitulée : que ferais-je demain si ? Cette vidéo s’interroge à travers l’exemple de quatre génocides ( arménien, juif, tzigane, et tutsi ) sur les mécanismes humains récurrents individuels, collectifs et institutionnels qui ont fait sombrer des sociétés entières dans la barbarie même si pour chacun de ces génocides on dénombre une grande diversité de résistants.
On peut retrouver sur le site le parcours de nombreux justes comme celui de l’aumônier du camp, le pasteur Manen. Son témoignage a été publié récemment sous le titre « au fond de l’abîme, journal du Camp des Milles. Également, dans plusieurs rubriques du site, on retrouve le rôle fondamental joué par le gardien du camp Auguste Boyer et de sa femme dans le sauvetage de nombreux juifs.Le camp des Milles porte la marque de l’internement de très nombreux intellectuels ( peintres, poètes, musiciens…… dont beaucoup étaient internationalement reconnus, tels que Max Ersnt et Hans Bellmer, des prix Nobel, des hommes politiques, des journalistes…
De l’enfermement et des privations ont émergé une forte émulation créative et une volonté d’utiliser l’art pour résister à la déshumanisation programmée. Des centaines d’oeuvres ont été réalisées au Camp des Milles. Dans un four à tuiles, avait été installé un cabaret, le Die Katacombe, du même nom que celui donné à une salle de spectacle de Berlin. Des moments culturels y étaient organisés, à la bougie. Beaucoup de traces de cette création artistique foisonnante demeurent et sont à découvrir aujourd’hui sur les murs du camp.
Cependant, nous n’avons pas eu le loisir de montrer aux élèves la salle des peintures. 
A la fin de la visite, a été donné à chaque élève un ticket d’entrée pour le Mémorial valable une année entière.
Tous les élèves de 3° sont désormais considérés comme des ambassadeurs, ils peuvent revenir gratuitement accompagnés de la personne de leur choix. Ils pourront visiter à nouveau le Mémorial à leur propre rythme sans laisser de côté le chemin des déportés, le wagon et la salle des peintures


Voir en ligne : Mémorial Camp des Milles

 
Collège VIREBELLE – Chemin Puits Brunet - 13600 LA CIOTAT – Responsable de publication : Monsieur Keller
Dernière mise à jour : vendredi 15 juin 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille