VIREBELLE
Collège
LA CIOTAT
 

Carnaval et oreillettes en Provence

lundi 5 mai 2014, par L. Koscher

Le Carnaval est une fête souvent lié à la fête Chrétienne du mardi gras. Les carnavals sont un type de fête relativement répandu en Europe et en Amérique. C’est une période où les habitants de la ville sortent déguisés et se retrouvent pour chanter, danser, faire de la musique dans les rues, jeter des confettis et serpentins,défiler , éventuellement autour d’une parade.
 
Le Carnaval débute à l’Epiphanie ( 6 Janvier ). L’étymologie du mot « carnaval » la plus communément retenue est « carne levare », « enlève la chair ». La "mort" de l’hiver est représentée par un personnage fait de paille et habillé de chiffons : le Caramentran (Carême entrant).
Ce personnage grotesque est parfois affublé du nom d’un personnage public peu apprécié ! Le but était d’exorciser les peurs et de faire sortir les rancoeurs accumulées durant l’année. Une sorte d’inversion des rôles s’opérait alors.
Le déroulement du Carnaval : le Mardi-Gras, les cortèges se formaient et pouvaient prendre diverses formes selon les régions. Le défilé, véritable défouloir, était l’occasion parfois de certains débordements : à Arles, un toupin de cendres était renversé dans les maisons, le mari soupçonné d’être cocu se voyait offrir l’aubade sous ses fenêtres, le boulanger était barbouillé de la suif de sa "panoucho". Les autorités, civiles et religieuses, voyaient bien sûr d’un assez mauvais oeil ce défouloir collectif qui était néanmoins toléré...

 

Une spécialité culinaire du Carnaval en Provence est de cuisiner des oreillettes provençales à la fleur d’oranger.

La recette :

Ingrédients pour 4 personnes :
2 oeufs
50 grs de beurre
200 grs de farine
1/2 sachet de levure chimique
50 grs de sucre en poudre
2 càs de sucre glace
2 càs d’eau de fleur d’oranger
huile pour friture.

PS : si vous n’aimez pas la fleur d’oranger vous pouvez la remplacer par du rhum zeste d’orange zeste de citron extrait de vanille...

Préparation :

Faire fondre le beurre.

Au-dessus d’un saladier tamisez la farine et la levure, formez un creux au centre, ajoutez le beurre fondu, l’eau de fleur d’oranger, le sucre en poudre, les oeufs entiers, mélangez à l’aide d’une fourchette, puis pétrissez-la pâte à pleines mains.

Votre boule de pâte doit être souple, si la pâte est trop sèche ajoutez 1 ou 2 cuillerées d’eau froide. si elle est trop liquide ajoutez un peu de farine.

Découpez la boule de pâte en quatre morceaux, à l’aide d’un rouleau à patisserie étalez très finement la pâte sur un plan de travail fariné, découpez- y des rectangles ou des triangles.

Faire chauffez l’huile dans une grande poêle ou sauteuse, déposez les morceaux de pâte dans l’huile très chaude, et quand les oreillettes sont bien dorées égouttez et épongez sur du papier absorbant. Dégustez-les tièdes ou froides, simplement saupoudrées de sucre glace.

Quentin Jacquot (3ème C)

 
Collège VIREBELLE – Chemin Puits Brunet - 13600 LA CIOTAT – Responsable de publication : Monsieur Keller
Dernière mise à jour : vendredi 18 janvier 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille